Pour la maman et le bébé, le toilettage rime souvent avec détente. Mais, pour que l’hygiène fasse également partie de ce moment, la suivie de quelques règles de base est indispensable. Zoom sur les deux principales règles pour faire le nettoyage du nouveau-né.

Le bain : une toilette complète pour le nouveau-né

Durant les 9 mois que bébé a vécu dans le ventre de maman, son environnement naturel est composé d’eau. Ainsi, en général, votre bout de chou adore la baignade. De plus, l’heure du bain est également une occasion en or pour faire confiance, échanger des fous rires et des câlins. Si la maman est confiante et calme, le bébé suivra son état d’esprit.

Donner un bain tous les jours au nouveau-né n’est pas indispensable. D’ailleurs, un bain tous les trois à deux jours suffit largement. Cependant, tous les jours, il est conseillé de laver le poupon via un gant de toilette ou une débarbouillette. Prenez soin de son visage, son cou, ses oreilles et le dessous de ses mains et ses bras. Terminez le nettoyage par le lavage des fesses et des organes génitaux.

L’utilisation d’un savon n’est pas obligatoire lors du lavage du nouveau-né, sauf pour le nettoyage de ses parties génitales, ses fesses et ses mains. À cet effet, l’idéal est d’employer un savon doux non parfumé. Maman peut également employer un nettoyant sans savon, connu sous le nom de pain dermatologique ou syndet.

Supposé qu’en grandissant, le bébé a une peau sèche, il faut se contenter de lui donner un bain seulement tous les 2 à 3 jours. Enfin, l’hydratation de sa peau après le bain est fortement conseillée avec une crème de base dépourvue de parfum.

Le change et les soins spécifiques

Outre le bain, le change influe également sur l’hygiène du nouveau-né, et est doit se faire à chaque tétée. Maman doit laver soigneusement le siège avec de l’eau tiède dans le cas d’urines seules. Dans le cas contraire, il faut utiliser un savon doux, passer au rinçage et au séchage, en mettant l’accent sur l’intérieur des plis. Le savon peut éventuellement être remplacé par du liniment oléo-calcaire ou du lait, qu’on doit rincer ou essuyer. Les talcs et les poudres sont totalement bannis.

Concernant les soins spécifiques, jusqu’à ses deux printemps, l’emploi de shampooing n’est pas obligatoire, car le gel pour le corps convient parfaitement aux cheveux. Quant aux ongles de bébé, ils doivent être toujours propres et courts. À propos du nettoyage des oreilles, il se fait à partir de l’eau. L’usage du coton-tige se fait toujours avec prudence, car cela risque de traumatiser les conduits. Au sujet des narines et des yeux, ils se nettoient via des compresses imbibées de sérum physiologique. L’emploi des eaux de toilette et des parfums sont totalement déconseillés sur les bébés.

Enfin, la naissance du bébé fait tomber et dessécher le cordon ombilical au bout de 4 à 5 jours. Ainsi, il faut prohiber tous les produits colorants, à l’instar de l’éosine. Dans le cas où on choisit une antisepsie, elle doit être à base de chlorhexidine en solution aqueuse.